lundi 21 décembre 2009

Trève de hockey #8 : Le temps des fêtes...

Chers lecteurs, je prends quelques jours off de "blogage" pour le temps des fêtes. Si on ne peut pas se débarrasser de Matt D'Agostini, je pense que ça ne vaut pas la peine d'écrire sur ce blogue... Non mais sérieusement, je tiens à vous souhaiter le meilleur pour vous et votre famille dans le temps des fêtes. Buvez du gros gin Gordon et de la bière en quantité nécessaire pour avoir du fun mais pas trop, juste assez pour revenir en forme en janvier... Je tiens sincèrement à vous saluer et à vous remercier de lire ce blogue.

Ça va faire un an bientôt que je publie ce blogue et c'est assez impressionnant toutes les rencontres que j'ai faites avec certains d'entre vous grâce au fait que j'ai décidé d'écrire à propos de ma passion pour l'histoire de joueurs comme Tumba Johansson, Evgeny Belosheikin ou encore Bear Trapp et Ed Dyck tout en pluggant des vieux groupes de punk et de metal. J'aime beaucoup quand vous mettez des commentaires pour partager votre savoir ou bien quand vous me parlez en personne de certains articles que j'ai écrit même si je ne vous connais pas... C'est très valorisant d'avoir l'impression d'être lu (est-ce juste une impression?) et dans la dernière année que j'ai vécue, personnellement, ça m'a fait beaucoup de bien. Si vous vous sentez concernés, prenez les fleurs...

Je vous remercie grandement de suivre mes aventures et on se revoit en 2010 avec plus de vies qui se puckent!

Puck tes fêtes!

-Martin




P.S. Ah oui, faites attention, ne pas mangez pas la neige jaune, c'est de la pisse de chien...

1 commentaire:

Marie-Claude a dit…

Merci pour ton blogue! Je l'ai découvert grâce à la plogue de Patrick Lagacé et je lis avec grand intérêt tes billets qui nous font découvrir bon nombre de faces et de faits cachés du hockey. Vraiment intéressant!

Joyeuses fêtes et bonne nouvelle année!

(P.S.: une idée pour un billet: les liens familiaux qui relient Joe Nieuwendyk, Jeff Beukeboom, Ed Kea (au destin tragique) et John van 't Schip (mais là on sort du domaine du hockey). Fascinante, cette Dutch Connection!)