Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 25 janvier 2010

Rudi Hiti

Lorsqu'il s'est joint aux Kings de Los Angeles il y a quelques saisons, Anze Kopitar est devenu le premier joueur d'origine slovène formé dans son pays à se joindre à un équipe de la NHL. D'ailleurs, considérant la saison qu'il connait présentement, il est un peu triste qu'il ne puisse montrer ses talents en défendant son équipe nationale durant les Olympiques. Le repos qu'il aura pourra peut-être lui être très valorisant (idem pour les joueurs du Canadien qui en ont pas mal tous besoin, de repos...) Mais il s'en ait fallu de peu dans les années 70 pour qu'un autre slovène, Rudi Hiti, se joigne à une équipe de la NHL. Inutile de vous rappeler qu'à l'époque, la Slovénie faisait parti de la Yougoslavie, il était donc considéré comme un joueur yougoslave... Et en fait, à cette époque, un autre joueur originaire de Yougoslavie, Ivan Boldirev, évoluait dans la NHL. Ce dernier par contre a passé la majeure partie de sa vie au Canada et y a appris le hockey dans notre pays. Mais à cette époque, la star du hockey yougoslave était un jeune slovène du nom de Rudi Hiti.

Rudi Hiti est né en 1946 à Jesenice en Slovénie, alors une région de la Yougoslavie. C'est en 1962 à l'âge de 16 ans qu'il débute dans la ligue nationale de Yougoslavie avec le HK Kranjska Gora. Il jouera par la suite avec le HK Jesenice, équipe qui verra plus tard le jeune Anze Kopitar dans son alignement. Avec cet équipe de sa ville natae, il remportera deux fois le championnat de la ligue. À la même époque, au milieu des années 60, il commença à représenter son pays au sein de divers championnat. Il porta en tout les couleurs de la Yougoslavie 17 fois lors de championnat du monde (la plupart du temps dans le groupe B) et lors des Olympiques de 1968 et de 1972. C'est en représentant son pays avec un talent qui contrastait avec le reste de son équipe qu'il attira l'attention d'équipes nord-américaines.

Ce sont les Blackhawks de Chicago qui voulurent donner une chance à Hiti en l'invitant à leur camp d'entraînement de 1970. À cette époque, il n'y avait pratiquement aucun joueur européens formés en Europe qui évoluait dans la NHL. Il faudra attendre l'arrivée de la WHA et du brillant défenseur Borje Salming avec les Maple Leafs quelques années plus tard pour que l'on considère réellement les joueurs européens comme étant des joueurs capable d'évoluer comme professionnel en Amérique du Nord. Rudi Hiti passa très près de devenir un de ces pionniers en ce début de la saison 1970. Toutefois, lors d'un match d'exhibition entre les Blackhawks et les North Stars, le joueur slovène reçut une rondelle au visage qui lui brisa la machoire. Hiti décida par la suite de poursuivre sa carrière en retrourant dans son pays.

En 1973, Hiti reçu à nouveau une invitation pour l'Amérique, cette fois avec les Sharks de Los Angeles, une turbulente équipe de la WHA. Il refusa toutefois de se joindre à l'équipe, préférant poursuivre sa carrière en compagnie de son Gorazd avec le HK Olimpija. Il remportera avec cette équipe deux autres championnat de Yougoslavie. En 1974. il prit le chemin de l'Italie où il continua d'avoir un certain succès, notamment avec le HC Bolzano.

Rudi Hiti mit un terme à sa carrière à la fin des années 70 et continua de s'impliquer dans le hockey de son pays. Dès l'indépendance de son pays, il est naturellement pressenti afin de devenir entraîneur de l'équipe nationale de Slovénie, étant considéré historiquement comme le plus grand joueur slovène. Il occupera ce poste de 1991 à 2000.

Il fut intronisé au Temple de la renommée de l'IIHF en 2009...

Aucun commentaire: