Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

jeudi 4 février 2010

Viktor Khatulev

J'ai raffolé du moment où j'ai découvert l'histoire d'Helmuts Balderis dont je parlais récemment, j'ai trouvé ça vraiment intéressant d'apprendre qu'un joueur d'une république soviétique autre que la Russie manifesta en réduisant sa production offensive son désaccord par rapport au fait qu'il ait été réclamé par l'équipe du CSKA, la célèbre équipe de l'Armée Rouge, lui qui aurait préféré demeurer dans son pays et évoluer avec le Dinamo de Riga... Celle de son coéquipier Viktor Khatulev que j'ai découvert presqu'en même temps est tout autant intéressante tout en étant diamétralement opposée. Si Balderis était un marqueur naturel, un fin joueur à la soviétique, Khatulev était un gros joueur (6"2, 220 livres) bouillant et agressif. On ne se surprendra pas de savoir qu'il fut un choix au repêchage des Flyers de Philadelphie en 1975 au neuvième tour. Il fut par le fait même le premier joueur né et formé en URSS à avoir été repêché par une équipe de la NHL. Si l'équipe emblématique du hockey robuste des années 70 avait décidé de tenter l'aventure de le repêcher c'est qu'ils croyaient probablement que ce joueur soviétique avait un style proprement nord-américain...

Tout comme beaucoup de joueurs canadiens furent influencés par le jeu des joueurs russe lors de la Série du Siècle de 1972, certains joueur soviétiques furent influencé par le jeu de certains joueurs un peu plus agressifs comme Wayne Cashman et Viktor Khatulev fut l'un de ces premiers joueurs d'avant provenant d'URSS qui ne pratiquait pas le style soviétique, faisant parti de cette premièere génération qui fut exposé au jeu des joueurs de la NHL.

Viktor Khatulev (Виктор Хатулев en russe) est née 1955 à Riga en Lettonie, alors république soviétique faisant parti de l'URSS. Il se fit remarquer avec l'équipe junior de l'URSS lors de tournois mondiaux juniors tenus à Leningrad en 1974 et à Brandon au Manitoba en 1975, deux tournois qui ne sont pas reconnus de nos jours comme des tournois juniors de l'IIHF. Khatulev se démarqua notamment pour avoir marqué le but vainqueur du tournoi de Brandon. Il fut d'ailleurs nommé meilleur joueur de ce tournoi. C'est d'ailleurs une des raison pourquoi les Flyers décidèrent l'été suivant de repêcher ce dernier. On raconte que des dépisteurs des Flyers auraient discuté lors du tournoi junior avec Khatulev sur la possibilité de jouer avec les Flyers. Toutefois, Viktor Khatulev apprit la nouvelle de son repêchage par les Flyers qu'en 1978... À noter que les Crusaders de Cleveland le repêchèrent également lors du repêchage de la WHA de 1975.

Viktor Katulev évoluait dans la ligue d'URSS avec le Dinamo de Riga. Ce gros joueur de 6"2 et 220 livres donnait un côté très agressif tout en étant solide à l'attaque. Son style robuste ne plaisait toutefois pas à son entraîneur chez le Dinamo, la futur légende Victor Tikhonov, qui le déplaça à la ligne bleue, faisant du premier power forward soviétique alors un des plus soilide défenseur d'URSS. La même année où il fut repêché, Khatulev fut suspendu du hockey russe pour s'être battu. La suspension de 5 ans qui fut ne fut révoquée qu'en 1978 et aurait principalement été décernée en raison du fait que Katulev aurait attiré l'attention de la NHL. Le talent de Katulev fut toutefois remarqué par les autorités du hockey soviétique. Il joua dès son retour au jeu pour l'équipe de l'URSS qui affronta les équipes de la WHA en 1977-78 et contre celles de la NHL en 1978-79. Il fut également invité à cette époque par le CSKA à se joindre à cette équipe d'élite moscovite tout comme Helmuts Balderis environ à la même époque. Contrairement à ce dernier, Khatulev refusa catégoriquement de se joindre à l'équipe de l'Armée Rouge, geste que les autorités du hockey soviétique n'aimèrent absolument pas. En 1979, il fut à nouveau banni du hockey soviétique pour s'être battu lors d'un match contre le CSKA. Gageons que son geste de ne pas s'être raporté au CSKA qu'il reçut cette suspension.

La ligue russe bannit à nouveau Khatulev en 1981 apparemment pour avoir frappé un arbitre. Cette fois ce fut une suspension à vie. En plus de son passé controversé et du tempérament bouillant peu orthodoxe dans le monde du hockey soviétique, on lui reprochait également beaucoup d'écarts de conduite en dehors de la glace, en particulier un problème de consommation d'alcool. On dit également qu'il aurait été arrêté durant ses années de hockeyeur pour vente de stupéfiant... Comme quoi la controverse venait de partout...

S'en était donc fini pour la carrière de hockeyeur du plus "canadien" des hockeyeur soviétique des années 70. S'en était pas fini par contre pour ses problèmes personnels, notamment ceux avec l'alcool. Après sa vie de hockeyeur qui se termina alors qu'il n'avait que 25 ans, Khatulev gagna sa vie dans différents boulots comme chauffeur de taxi. Il aurait même travaillé comme graveur de pierres tombales. En 1994, Viktor Khatulev faisait toujours face à des problèmes d'alcool qui s'aggravèrent suite au décès de sa femme et de son père. À cette époque, il travaillait dans un entrepôt et c'est dans la rue pas très loin de cet endroit qu'on le retrouva mort le 7 octobre 1994. Il avait 39 ans. Les causes de sa mort ne sont pas très claires, mais comme je ne parle pas le russe, il me manque potentiellement un pan très intéressant de l'histoire (comme celle d'Evgeny Belosheikin). À cette époque, Helmuts Balderis, de 3 ans son ainé, jouait encore au hockey dans leur Lettonie natale maintenant devenue une république indépendante... Viktor Khatulev à cette époque avait été banni du hockey depuis déjà 13 ans...

Aucun commentaire: