Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 22 mars 2010

Al Arbour, joueur...

On connait tous Alger Arbour, le légendaire entraîneur des Islanders de New York de 1973 à 1994 avec une pause de 1986 et 1988. En 1973, Arbour prit la barre de l'équipe après la très faible saison inaugurale où les Islanders remportèrent qu'un mince 12 match et en fit l'une des équipes les plus redoutables de son époque. Avec des jeunes loups comme Denis Potvin, Billy Smith, Clark Gillies, Brian Trottier, Mike Bossy et j'en passe des tout autant redoutables, Arbour fit de cette équipe d'expansion la seule équipe outre le Canadien de Montréal à avoir remporté 4 Coupes Stanley de suite. Arbour termina sa carrière avec un total de 1500 matchs joués, en gagnant un bon 740 en tout, ce qui fait de lui le deuxième entraîneur avec le plus de matchs joués et de victoires après le légendaire Scotty Bowman. Mais si vous ne le saviez pas, contrairement à Bowman, Arbour connut une carrière remarquable en tant que défenseur...

Alger Joseph Arbour est né en 1932 à Sudbury en Ontario. Après avoir joué son hockey junior avec les Spitfire de Windsor, Arbour se retrouva dans l'organisation des Red Wings de Detroit. C'est lors de la saison 1953-54 qu'Arbour fit ses débuts dans la NHL. La même année, Arbour remporta la Coupe Stanley avec les Red Wings à son année recrue. Un des faits inusité de la carrière de Arbour à titre de joueur est le fait qu'il jouait avec des lunettes... À une époque où l'on ne portait pas de casque, Arbour portait des lunettes, les verres de contacts et encore moins les chirurgies au laser étant encore des objets de science-fiction. Tout en étant un défenseur robuste, Arbour essayait de protéger sa tête des lancers et des coups... Je ne sais pas si beaucoup de joueurs ont portés des lunettes dans l'histoire de la NHL, mais je sais que personne n'en a porté depuis la retraite d'Arbour.

Après la saison 1953-54, Arbour se promena entre les Red Wings et les Flyers d'Edmonton de la WHL jusqu'à la saison 1956-57 où il se tailla finalement un poste régulier avec les Wings. Il fit d'ailleurs parti de l'équipe des Flyers qui remporta le championnat de la WHL en 1955 dans une équipe qui comptait d'autres futurs membres du Temple de la renommée Glenn Hall, Johnny Bucyk et Norm Ullman. Arbour passa une autre saison complète en 1957-58 avec les Red Wings avant de passer aux Black Hawks. la saison suivante. Alors que les Red Wings étaient une équipe sur le déclin en cette fin des années 50, les Black Hawks étaient on the rise back then à cette époque comme on dirait sur Crescent. Le défenseur à lunette fit parti de la montée de cette jeune, faisant parti de l'équipe des Hawks qui remporta la Coupe Stanley en 1961. L'année suivante, Arbour passa à une autre équipe qui était à l'aube d'une domination dans la NHL, les Maple Leafs de Toronto. Arbour amena un peu plus de poids à une brigade de la ligne bleue qui comptait déjà les Carl Brewer, Tim Horton et Bobby Baun, ce qui aida l'équipe à se hisser au sommet de la NHL. Au printemps de 1962, lorsque les Maple Leafs remportèrent la Coupe Stanley, Arbour devint un des très rares joueurs à remporter la Coupe Stanley à deux reprises d'affilée avec deux équipes différentes. Il n'y a à ce jour que 11 joueurs qui ont réussit cet exploit, le dernier étant Cory Stillman en 2004 avec Tampa Bay et avec la Caroline en 2006.

Ayant été rétrocédé aux Americans de Rochester lors de la saison 1962-63, Arbour ne put remporter sa 4e Coupe Stanley en carrière à la fin de cette saison. Il retourna toutefois avec les Leafs la saison suivante afin de prendre part à l'équipe de Leafs qui remportère la Coupe Stanley pour une troisième occasion successive. Al Arbour ne put réellement se tailler une place avec les Maple Leafs lors des saisons suivante, passant la majeure partie de son temps avec les Americans. Bien que maintenant un joueur régulier de l'AHL, Arbour emmena avec lui son expérience et son leadership qui eut de l'importance au sein de l'équipe de Rochester, menant l'équipe à la Coupe Calder en 1965 et en 1966.

Tout comme beaucoup de joueurs vieillissant ayant été écarté de la NHL en raison de la précarité d'emploi, Arbour vit arriver l'expansion de 1967 comme une nouvelle chance d'évoluer dans la NHL. C'est avec l'uniforme des Blues de St-Louis qu'Arbour effectua son retour au sein de la NHL. Et malgré le fait que l'équipe fut remplie de légendaires leaders comme Dickie Moore et Doug Harvey, c'est Al Arbour qui se vit offrir le titre de capitaine de la nouvelle équipe du Midwest. Il fut donc le capitaine qui mena l'équipe à trois présences en finales de la Coupe Stanley lors des trois premières saisons de l'équipe. C'est à la saison 1970-71 qu'Arbour prit sa retraite après avoir joué plus de 600 matchs dans la NHL et avoir remporté 4 Coupes Stanley à titre de joueur et tout cela en portant des lunettes. Presque aussitôt après son retrait du jeu, lorsque son ancien entraîneur Scotty Bowman quitta la barre des Blues, Arbour accepta le poste d'entraîneur de l'équipe. C'est à ce moment que la seconde carrière d'Arbour, celle qui le mènera au Temple de la renommée, débuta, en succédant au seul entraîneur qui dirigera plus de matchs et qui gagna plus de matchs que lui dans la NHL. Il mena la barre des Blues jusqu'en 1972...

L'année suivante, Al Arbour devint l'entraîneur des Islanders... And the rest is history...

Il remporta donc 8 Coupes Stanley, 4 à titre de joueur et 4 à titre d'entraîneur...

Il fut intronisé au Temple de la renommée en 1996 dans la catégorie bâtisseur...

En raison de ses lunettes, Al Arbour fut surnommé "Radar" dès les premières années de sa carrière de joueur en référence au personnage du même nom dans le feuilleton M.A.S.H.



Aucun commentaire: