mardi 30 mars 2010

Une queue de poisson à Verdun


J'ai récemment fait une entrevue pour un journal étudiant où je disais que j'avais l'impression que lorsque les gens au Québec mais surtout à Montréal se disent connaisseur de hockey, ils mentent. Ce soi-disant connaisseur de hockey est en fait un fan du Canadien de Montréal et rien d'autre (à part vous,lecteurs de ce blogues qui voulez toujours plus de Gilles Meloche ou de Rockies du Colorado). Une autre bonne preuve de ce petit manque de connaissance de la part de la population montréalaise m'a été prouvée ce soir alors que le Junior de Montréal, équipe locale de la LHJMQ, donc D'un calibre assez respectable, affontait ses rivaux de division, les Olympiques de Gatineau, dans un septième et ultime match de leur série quatre de sept. Je suis quand même conscient que c'était à la dernière minute, beaucoup de mes amis m'ont signalé des empêchements qui justifiaient leur absence, mais dans ma tête, un septième match de série éliminatoire, c'est difficilement mauvais... Croyant que ça allait être la cohue pour ce match décisif, j'ai donc donné rendez-vous très tôt à mon ami Quentin afin d'être certain d'avoir des billets... Et Billets nous avons eu, nous n'avons même pas eu à faire la file, ça nous a donc laissé le choix pour un emplacement, juste derrière le banc du Junior pour être près du beau Joël Bouchard...

Donc il n'y avait pas foule à l'Auditorium. Je peux bien croire que c'était un mardi, mais un septième match...

Et quel match... Après deux période, la guerre de tranchée entre les deux équipe, en incluant les cafouillage et le manque d'expérience typique du hockey junior, a fait en sorte que c'était toujours 0-0. N'en fallait pas plus pour que la guerre de tranchée éclate dans la foule... Baggarre entre un gros twit qui s'en est pris à la délégation des fans des Olympique et vlan, ça sentait le ti-coune à Verdun plus que de raison... Mais l'enjeux était sur la glace et non dans la foule, ou si peu... En troisième période, les Olympiques se sont inscrits au tableau en premier, ce qui allait mettre la foule sur les talons... Mais bon, question de faire de ce match un match de junior dont je vais me rappeler longtemps, le junior s'est inscrit à la marque alors qu'il ne restait plus que sept minutes à jouer, le tout n'allait aller qu'en accélérant en intensité...

Fin de la troisième, 1-1, wow, on va aller en prolongation... Plusieurs minutes plus tard toujours rien, on ira en deuxième prolongation... Début de la deuxième prolongation, Hubert Labrie des Olympiques fait un dégagement, la rondelle rebondit sur la bande, atteint le dos du gardien du Junior et vlan! S'en est fini du junior. Je fais un gros "Quoi?", les petites adolescentes qui rêvent aux joueurs du Junior pleurent, les fans de Gatineau sont en liesse et le gardien du Junior a juste le goût d'aller se réfugier dans un de ces racoins lugubres du vieil Auditorium de Verdun... La saison du Junior est terminée... Terminée en queue de poisson...

Il s'agit d'un des matchs les plus intéressants de hockey junior que j'ai vu depuis un bon bout, le troisième septième match le plus long de l'histoire selon CKAC. Un match très intense, un combat à finir avec un enjeux au bout et malheureusement des bancs trops vides...

Quand l'aréna de Verdun est plus pleine pour une télé-réalité que pour un septième match de junior majeur, ville n'est pas tant hockey que ça...

On se reverra la saison prochaine quand le Junior affrontera les Sags. Les Sags qui ont également perdu ce soir, également en supplémentaire lors d'un septième match...

3 commentaires:

JT UTAH a dit…

J'aime la quote du CKAC

Anonyme a dit…

Une queue de poisson à Verdun : les Whalers ?

G.U.I.N.D.O.N. a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=3129ScZ8eio