Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 5 avril 2010

Une analogie sur le hockey junior...

Il nous a fallu beaucoup de mauvaises expériences à aller au théâtre à moi et à ma copine pour savoir quelques secrets bien gardés à cet effet. Un jour, une amie qui a étudiée en théâtre et qui travaille dans ce domaine nous a dit, après qu'on lui ait raconté que nous étions parti à l'entracte d'une pièce des finissants du Conservatoire d'art dramatique, que la chose la plus insupportable au théâtre est bel et bien le théâtre étudiant. La raison en est fort simple, il y a beaucoup de mauvais comédiens et que les rares très bons ont tendance à ressortir trop du lot pour débalancer le jeu général. et du même coup font trop ressortir les défauts des autres.. Nous sommes très bien avertis maintenant et nous nous méfions du théâtre amateur...

À toutes les fois que je reviens du hockey junior j'ai ce sentiment et ma tendre épouse m'a rappelé ce superbe conseil de notre amie (avec qui nous avons d'ailleurs soupé hier à l'occasion de Pâques) et j'ai trouvé que l'analogie était fabuleuse... Combien de fois on voit des jeux qui manque de grâce et de finition, combien de fois on voit des erreurs quand on va voir du hockey junior. Mais ça fait parti de la game, on voit des choses que l'on ne voit que très rarement au hockey avec des joueur plus expérimenté. Arrêter la rondelle avec sa main à ras la glace au lieu d'utiliser son bâton quand on est défenseur semble être un très bon exemple quand ce n'est pas tout simplement laisser passer la rondelle à côté de sa palette de bâton.

C'est surtout d'ailleurs à la position de défenseur qu'on voit ce léger débalancement de talent. Lors du match de mardi dernier entre le Junior et les Olympiques de Gatineau, cette inégalité de talent était flagrante quand on s'attardait moindrement au jeu du jeune Xavier Ouellet, le numéro 16 de l'équipe. Les talents de ce jeune défenseur mettaient quand même de l'ombre sur ses coéquipiers. Il se positionne très bien en défense, possède un lancer foudroyant et un sens du jeu assez fin. Ce n'est donc pas pour rien que ce jeune joueur fut utilisé plus souvent qu'à son tour, c'est parce qu'il démontrait qu'il était plus talentueux et mature que la plupart de ses coéquipiers et adversaires. Pour continuer l'éloge, dites-vous que ce jeune défenseur de 6 pieds et 175 livres n'a que 16 ans...

Il était lors de ce match clairement le type d'acteur plus talentueux que les autres qui ressort du lot et qui amplifie par le même coup les défauts des autres...

Retenez ce nom...

Il me reste maintenant à être satisfait des pièces de théâtre professionnel qui coûte très cher. Mais ça je crois que c'est une autre paire de manche...

Aucun commentaire: