Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 14 juin 2010

Dion Phaneuf, capitaine des Leafs...

Les Maple Leafs ont annoncés aujourd'hui que Dion Phaneuf, le nouveau Scott Stevens, sera dorénavant celui qui les mènera jusqu'à la mort...


Si à Montréal on prend à cœur la tâche de capitaine et on croit que l'équipe prête beaucoup d'attention avant de nommer un capitaine, c'est que vous ne connaissez pas l'obesssion des Maple Leafs de Toronto pour ce poste... En fait, en nommant Dion Phaneuf (en compagnie de Darryl Sittler et Wendel Clark) leur nouveau capitaine, ce dernier devenait seulement le dix-huitième à porter ce titre. En fait ce titre est réservé traditionnellement à un joueur qui a la force, le leadership et l'exemplarité de mener les Leafs et de bien représenter la tradition que ce poste nécessite afin de faire rayonner la glorieuse histoire de cette équipe... Rappelons qu'en d'autres temps, les Maple Leafs formaient une puissance de la NHL. Mais trêve de plaisanterie, je ne vous apprends rien dans ce que doit représenter un capitaine, on en est un peu sur le bord de l'obsession à Montréal depuis l'ère Koivu... Mais l'histoire des Maple Leafs est remplie de petites histoires qui nous montre que les Leafs prennent ça à cœur ou bien que ça va mal à la shop depuis un boutte dans la cabane...

-J'ai déjà expliqué ailleurs l'histoire du grand Dave Keon, dont le propriétaire des Leafs, le célèbrissime Harold Ballard, commença à mettre publiquement le blâme des insuccès de son équipe sur le dos de son capitaine. La relation alla à son paroxysme quand Keon fut officiellement informé par Ballard qu'il n'enfilerait plus jamais le chandail des Maple Leafs (et son C) à la fin de la saison 1974-75.
-Quelques temps après que Dave Keon quitta les Leafs et que le titre de capitaine fut remis à Daryl Sittler, Ron Ellis, alors âgé de 30 ans et venant de connaître sa meilleure production en carrière, se retira du jeu... On évoque souvent la déception face au choix de Sittler et non de lui à titre de capitaine des Leafs comme raison de son retrait du jeu... Il nia longtemps l'affirmation en disant qu'il n'avait simplement plus aucun intérêt pour le hockey. Il revint au jeu deux saisons plus tard...

-En 1979, après une cinglante mésentante avec le même Harold Ballard, Darryl Sittler déchira le C de son uniforme en guise de protestation, en prétextant qu'un capitaine ne peut mener une équipe dont l'organisation ne croit pas en elle... Harold Ballard vit ce geste comme une injure au même type que de brûler le drapeau canadien. Après s'être réconcilié et avoir pointé d'autres personnes responsable de cette discorde, Sittler et Ballard firent la paix l'année suivante et Sittler retrouva son C. Pourtant Ballard finit par l'échanger à Philadelphie pour deux bâtons et trois pucks scratchées durant la saison suivante, en 1981-82, dans un geste de plus de ce légendaire propriétaires qui laissa sans compréhension les fans des Leafs pour l'éternité...

-Rick Vaive s'est gentiment fait enlevé son "C" en 1986 lorsqu'il manqua une pratique. Il fut échangé quelques mois plus tard et manque de joueur avec un peu de gueule, les Maple Leafs attendirent deux saisons avant de se nommer un capitaine. Ce capitaine fut nul autre que Rob Ramage... Vous savez, attendre aussi longtemps pour terminer avec un homme qui de nos jours est en prison...

-Et vous le savez donc tous, faute de leader apparent, les Leafs passèrent les deux dernières saisons sans capitaine... Rappelons nous également que cette équipe sans capitaine n'a pas faite les séries éliminatoires lors de ces deux saisons...

Bonne chance, Dion!


Aucun commentaire: