Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

vendredi 4 juin 2010

Les quatre as...

Le hockey ne s'est pas toujours joué de la même manière qu'aujourd'hui. Par exemple, vous n'êtes pas sans savoir qu'en d'autres temps ce sport se jouait à l'extérieur. Mais s'avez-vous qu'à cette époque la plupart des équipes possédaient très peu de joueurs qui pour leur part jouaient souvent les 60 minutes du match lorsqu'ils faisaient parti de la formation partante de l'équipe. À cet effet, la dernière fois que j'ai entendu parler d'un joueur qui aurait joué 60 minutes à un niveau professionnel serait le grand Jean-Claude Tremblay à l'époque des Nordiques, donc dans les années 70...

Alors que la plupart des joueurs jouaient les 60 matchs, les autres joueurs avait le droit d'aller dans la chambre des joueurs, au chaud, en attendant leur tour, question de ne pas se geler le cul sur le banc... Brian McFarlane, le meilleur historien du hockey selon moi, raconte une histoire très drôle à propos de cet habitude et qui implique le légendaire King Clancy...

Au début des années 1920, Clancy était alors un jeune défenseur pour les Senators d'Ottawa, alors une puissance de la ligue. Les Senators remportèrent la Coupe Stanley à 3 reprises en 4 saisons entre 1920 et 1923. Le jeune Clancy et quelques autres joueurs attendaient souvent leur tour dans la chambre des joueurs en jouant aux cartes au chaud... Lorsque l'entraîneur avait besoin d'un joueur, il "buzzait" ses réservistes qui pour leur part accouraient pour jouer quelques temps. Il faisait par exemple, un coup de buzz pour tel joueur, deux pour tel autre, etc.

McFerlane raconte un anecdote où King Clancy se fit appeler pour jouer, possédait les quatre as dans son jeu. Un peu déçu d'être appeler pour jouer alors qu'il avait les quatre as, Clancy fit son devoir et joua quelque minutes sur la glace... Alors qu'il était très content de retourner afin de finalement assommer ses coéquipier avec son splendide jeu, quelle ne fut pas sa stupéfaction de voir qu'un d'eux avait repris ses cartes et brassé à nouveau les cartes... Déception...

Quelque temps plus tard, la NHL passa un règlement afin d'obliger tous les joueurs en uniforme à passer le match sur le banc...

Aucun commentaire: