dimanche 25 juillet 2010

Trêve de hockey #25 : Les Schooners de l'Atlantique




J'aime beaucoup le football canadien. Quel étrange sport... Un sport avec si peu d'équipes dont deux ont porté le même nom pendant une éternité, un sport où la finale de l'Est peut compter une équipe de la Colombie-Britannique, dont seuls les gens de Saskatchewan semble réellement ¨capoter¨, qui a solidement raté son expansion aux États-Unis (Shreveport, tabarnak! Je le sais, rien n'a encore été capable de rivaliser avec la NFL, que ce soit la USFL, WLAF, Arena football et le nouvelle patente, la United Football League...) Bref, c'est le football que les canadiens peuvent se payer...

Je me suis toujours demandé pourquoi la CFL ne s'est jamais vraiment risqué à s'étendre un peu partout au Canada. Si les Roughriders de la Saskatchewan est l'équipe la plus populaire de la CFL, la raison est fort simple, c'est le seul sport professionnel de la province... Suivant cette petite logique, on peut se demander pourquoi il n'y a pas plus d'équipes dans les villes canadiennes où il n'y a pas de hockey professionnel? Pourquoi pas quelques équipes dans différentes villes des maritimes comme à Moncton, à St-John's ou à Halifax... En fait, pour ce qui en est de la dernière ville nommée, non seulement on en discute depuis toujours d'une expansion dans cette ville, mais la CFL a passé plus que très près d'Avoir une équipe dans cette ville, les Shcooners de l'Atlantique...

Nous sommes en 1984. La CFL a décidé d'accorder à la ville d'Halifax. La personne étant à l'avant-plan afin de faire naître la franchise fut J. I. Albrecht, ancien administrateur des Alouettes durant les années 70. L'attribution de la franchise était toutefois conditionnelle à une chose, la construction d'un stade pouvant accueillir le football de la CFL... Ne pouvant recueillir les fonds nécessaires pour la construction du stade, la CFL a annulé la franchise... Ce fut le plus près qu'Halifax a été d'avoir une franchise de la CFL...

Non seulement le logo avait été créé, mais plusieurs légendes urbaines font état de l'imminence de l'arrivée de l'équipe... Une de ces histoires est relative au fait qu'Albrecht aurait acheté le tableau afficheur du stade de Foxboro et qui serait dans un garage de Dartmouth. Une autre légende atteste que le gazon pour le stade aurait été acheté et que lorsque la franchise fut annulée, il aurait été lancé à la mer...

Néanmoins, les Schooners demeurent toujours un fort élément de la culture sportive des Maritimes, un rendez-vous raté... Ces légendes urbaines en font foi...

Gageons que le nom Schooners sera utilisé si la CFL en vient un jour à s'étendre dans les Maritime


3 commentaires:

The Wiz a dit…

J'aime bien la photo à la fin de ton billet, ça montre bien l'ironie de l'histoire...

monsieur seb a dit…

ah, la CFL, la seule ligue où l'on peut espérer être repêché après sa mort...

Nick T. a dit…

Bonne histoire, je n'en avais jamais entendu parler!