dimanche 29 août 2010

4 cartes de Martin Brodeur

Voici 4 cartes de ma collection personnelle de Martin Brodeur avant qu'il ne devienne un Dieu du stade.

Que vous l'aimiez ou non, on ne peux pas le nier, Martin Brodeur est un des joueurs qui n'a plus rien à prouver dans la NHL. Et même en tant que joueur qui n'a plus rien à prouver, il tient le fort de son équipe qui l'a repêché il y a maintenant 20 ans. (Équipe qui devrait d'ailleurs commencer à penser à un back-up plan, même si il garde toujours 77 matchs à l'âge de 38 ans.) Et oui, ça fait maintenant 20 ans que le gros gardien de St-Léonard fut repêché par les Devils qui ne se doutaient probablement pas à quel point ce choix au repêchage allait changer la destinée de l'équipe.

En 1990, les Devils forment une équipe ordinaire. Depuis leur arrivée au New Jersey en 1982, l'équipe n'avait fait les séries éliminatoires qu'à deux reprises. Des signes de développement, notamment dans les buts avec Sean Burke et Chris Terreri, se voyaient par contre pour l'équipe. Toutefois, ses dirigeants surprirent quand même pas mal lorsqu'ils sélectionnèrent Brodeur en première ronde, surtout qu'à cette époque, rares étaient les gardiens pris au tour initial. D'ailleurs, ce choix était initialement celui des Flames. Ceux-ci repêchèrent également un gardien plus tôt en première ronde, Trevor Kidd (11e au total, juste devant Turner Stevenson, le choix judicieux du Canadien). Brodeur était également classé troisième dans les meilleurs prospect de gardien cette année-là, derrière Kidd et Félix Potvin, donc le voir sortir en première ronde n'était pas une chose attendue.

Mais bon, les Devils allèrent contre toute attente et sélectionnèrent Martin Brodeur au 20e rang, après Keith Tkachuk pour les Jets et devant Bryan Slominski pour les Bruins (qui joue encore en passant).

Brodeur a eu, l'automne suivant, sur une merveilleuse carte Score qui dévoilait son pinch doux au reste du monde :

Brodeur Score90devant

Brodeur Score90derriere

Bien que considéré comme un gardien d'avenir pour les Devils, Brodeur joua la saison 1990-91 avec le Laser de St-Hyacinthe. Il eut droit la saison suivante à cette carte où l'on voit encore une fois son joli pinch doux :

Brodeur 7thinningdevant

Brodeur 7thinningderriere

Remarquez que Brodeur porte le numéro 1 sur cette carte et si ma mémoire est bonne, c'est ce même numéro 1 qui est retiré à l'aréna L.P. Gaucher de Ste-Hytacinthe. Même si le Laser a disparu depuis belle lurette, une bannière rappelle toujours le passage de Brodeur dans la ville...

Alors que les chances de Brodeur étaitent minces en 1991 de se tailler un poste avec les Devils, il retourna `nouveau avec le Laser pour une dernière saison. La chance lui sourit en cours de saison en raison de deux événement séparés. Le premier facteur concerne Sean Burke. Ce dernier n'ayant pu s'entendre avec l'équipe à propos de son contrat, il refusa de se joindre aux Devils pour la saison 1991-92, préférant se joindre à l'équipe nationale canadienne et incidemment participer aux Olympiques d'Albertville. Burke se joignit également aux Gulls de San Diego de l'IHL, une équipe non affiliée, après les Olympiques. Ce qui laissa le champ libre à deux autres jeunes gardiens talentueux qui attendaient la place depuis longtemps pour le poste de numéro un avec les Devils, Craig Billington et Chris Terreri. Malheureusement pour ces deux gardiens, ils se blessèrent tous les deux avec quelques matchs à jouer dans la saison. Devant le peu d'alternatives, on rappela Brodeur de St-Hyacinthe pour jouer quelques matchs.

Brodeur eut suite à cette saison quelques cartes de hockey dans l'uniforme des Devils.

Brodeur OPCdevant

Brodeur OPCderriere

Remarquez la faute de traduction : "Quand Craig Billington est fini pour la saison, Martin fut rappelé pour servir de substitut de Chris Terreri". Vous pouvez également remarquer qu'il porte le numéro 29 et non le numéro 30. Son masque est également le même que celui à l'époque du Laser mais avec le mot Devils à la place de Laser. Il a récemment porté un masque pareil le 17 marc dernier lors de la ST-Patrick alors que les Devils portèrent pour un match leur ancienne couleur verte...

Brodeur Score92devant

Brodeur Score92derriere

Cette dernière carte est une Score 1992-93, version américaine. Rappelez-vous que la compagnie Score aimait bien avoir deux séries différentes, une pour le marché américain et une pour le marché Canadien. La saison précédente, les cartes américaines étaient en mauve tandis que les canadiennes étaient rouges et bleus, mais ça vous le savez... La série 1992-93 pour sa part était complètement différente graphiquement, chaque carte était la même sauf que la photo et le graphique était différent. J'espère que la carte canadienne montre le petit pinch doux de Martin...

À noter la citation prophétique de nul autre que Kevin Todd : "He's going to be a good goalie for us". Malheureusement pour Todd, il ne fit pastrès longtemps parti du "us".

L'année suivante, première saison en noir et rouge pour les Devils, le duo Billington/Terreri continua de briller pour les Devils. Pour sa part, Brodeur évolua avec les Devils d'Utica pendant une saison. En 1993-94, les Devils firent de la place pour Brodeur en échangeant Craig Billington aux Senators d'Ottawa. Brodeur partagea le travail en effectuant une assez bonne job en allant se mériter le trophée Calder...

Et vous conaissez la suite... Il s'est coupé le pinch...

4 commentaires:

monsieur seb a dit…

j'aimais bien aussi l'autre idée de score pour sous-diviser sa série canadienne en 1991-92: la version bilingue et la version english-only. ça commencait à faire pas mal de dépenses de 75¢ pour un kid de 11 ans qui ramassait les cartes de mario lemieux...

Martin ITFOR a dit…

Je sais de quoi tu parles!

Simon a dit…

Des pinchs comme ça il s'en fait plus...

Sébastian Hell a dit…

c'est pas plus des moustaches que des pinchs?