Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

jeudi 19 août 2010

LNAH : Petits problèmes d'avant départ pour le GCI

La nouvelle équipe du GCI de Sorel vient de connaître un mauvais coup quelques temps avant le début de la saison. Leur entraîneur Martin Lacroix a pris le chemin de la France afin de remplacer un de ses amis qui s'est tristement enlever la vie dans la ligue Magnus... L'équipe se retrouve donc sans entraîneur, on souhaite que tout s'arrange parce que comme Sorel est maintenant la ville la plus près de Montréal dans la LNAH, c'est probablement en ces lieux que je vais aller ingurgiter de la bière et crier des choses méchantes aux joueurs adverses...

L'histoire vaut la peine d'être lue. Voici la dépêche de l'équipe :

Coup de théâtre chez le GCI

Jeudi, 19 Août 2010


SOREL-TRACY - Tout baignait dans l'huile pour le DG du GCI environnement, Christian Deschênes jusqu'à mercredi après-midi alors que son entraîneur-chef, fraîchement nommé, Martin Lacroix, lui faisait part d'un revirement de situation plutôt inusité. En fait, c'est suite à une tragique histoire survenue en France au cours du dernier week-end, qui aura une incidence sur le cours des choses ici.

Alain Vogin, le nouvel entraîneur-chef des Ducs D'Angers, équipe de la ligue Magnus (Élite) en France, un québécois d'origine, mais naturalisé Français, s'est enlevé la vie samedi dernier de façon tragique, une journée avant le début du camp d'entraînement de l'équipe française.

N'ayant personne sur la patinoire pouvant diriger un entraînement, puisque que l'entraîneur adjoint n'avait pas encore été nommé, la direction de l'équipe française s'est tournée en désespoir de cause, vers la seule personne en qui elle avait confiance, c'est à dire, Martin Lacroix pour lui demander de revenir sur sa décision, celle de quitter la France pour diriger le GCI de Sorel-Tracy, et de revenir à Angers, mais à titre d'entraîneur-chef.

Acceptant l'offre de l'équipe de retourner à Angers dans la cohue, Lacroix s'est dit tout de même très ébranlé lorsqu'il a appris la mort de son ami. « Lorsque j'ai quitté Angers, j'avais aidé Alain Vogin à préparer l'équipe pour la saison prochaine, et j'avais même tout préparé pour son camp d'entraînement. C'est terrible, je le connaissais depuis 15 ans, nous avons joué plusieurs années ensemble, il avait une femme (Française) et un bébé de neuf mois. », expliquait-il avec émotions. « L'équipe n'avait pas encore trouvé d'entraîneur adjoint. J'arriverai en France jeudi et ce sera directement aux funérailles d'Alain, ce ne sera pas évident ! ».


Cependant, il s'agit d'une opportunité en OR pour Lacroix et même un avancement pour sa carrière puisqu'il deviendra entraîneur-chef de cette équipe de la ligue Magnus, l'équivalent de la LNH en France, toute proportion gardée.

« Je suis désolé pour l'organisation du GCI, les gars travaillent tellement fort, je les remercie d'avoir pensé à moi, mais Christian a accepté ma décision avec beaucoup de classe et de compréhension. Je suis désolé aussi pour les partisans sorelois, on venait à peine de m'annoncer partout, mais je ne pouvais faire autrement, c'est un cas de force majeure, c'est une tragédie pour l'équipe là-bas. », concluait Martin Lacroix.

Deschênes très déçu

Alors qu'il croyait la question des entraîneurs réglée depuis longtemps, et se croyant en mesure de régler d'autres dossiers importants, voilà qu'il doit faire deux pas en arrière et reprendre ses recherches et les négociations d'usage, à ce niveau.

« Même si toute cette histoire survient trois semaines avant le camp d'entraînement, trois semaines c'est court pour trouver un bon entraîneur-chef selon les critères que je demandais. J'avais la chance d'avoir réglé ce dossier, et de me concentrer sur autre chose, à la veille du prochain camp. Ce sera plus difficile de trouver un entraîneur parce que plusieurs d'entre eux ont accepté des postes ailleurs.», expliquait Deschênes la mine déconfite.

Christian a d'ailleurs fait l'entrevue mardi soir au Colisée Cardin, habillé en joueur de hockey, entre deux séances d'entraînement du camp de "Mise en forme" de l'AHMBR, une aide qu'il avait promise au hockey mineur.

« Je vais revoir ma liste de candidats au cours de la prochaine semaine, tous les CV, et mon téléphone sera ouvert. Daniel Archambault, l'entraîneur adjoint, aura son mot à dire aussi. Je n'avais pas vraiment de plan B, car je croyais que Martin resterait ici. Je voulais prendre la semaine pour aider le hockey mineur, mais je crois que mon agenda vient subitement de changer.», concluait-il.

Jean Doyon
Directeur des communications
GCI environnement de Sorel-Tracy



Je désire souhaiter mes plus sincères condoléances à la famille d'Alin Vogin...

Aucun commentaire: