mercredi 24 novembre 2010

Lance et compte : La vue...

5127[1]




Je suis allé avec un pote ce matin assister au visionnement de presse du film Lance et compte : Le film ...

J'avoue d'emblée ne plus très bien suivre Lance et compte depuis quelques saisons. J'ai "décroché", sans dire que je suivais la série ardemment, avec la série où il y avait cette proffesseure d'université gambleuse/cochonne/contrôllante. Après ce personnage, je n'avais plus de raison de suivre cette série, le boutte de la marde avait été atteint, s'en était un peu trop pour moi. J'ai écouté quelques épisodes de la dernière série suite à la recommandation des gars du Sportnographe parce que Suzie Lambert disait "cancer du toton"... Je trouvais effectivement, qu'on avait atteint un autre boutte de la marde en faisant dire une expression aussi eurk de la bouche d'une femme... Mais bon, il est comme ça notre Réjean, plus gros que la réalité...

Quand j'ai entendu parler du projet de Lance et compte : Le film et de la merde dont St-Réjean de Falardeau prévoyait mettre ses légendaires personnages dedans, j'étais plus que perplexe... C'était quelques temps après que le Canadien ait affronté les Sabres à Roberval qui était Hockeyville 2008 et Réjean était sorti dans les médias comme un illuminé avec l'idée d'un film avec un accident dans le Parc pour le National qui allait coûter la vie à des personnages... C'est exactement ce que c'est... Le Nationale "pogne un accident dans l'Parc" en revenant d'affronter les Penguins à Roberval et sept joueurs et trois membres du staff décèdent... Comme j'ai dit plus haut, je n'ai pas trop suivi les dernières saisons, je ne connais pas la plupart des joueurs qui meurent dans l'accident... Je ne savais pas d'ailleurs que le fils de Sergei Kulikov jouait pour le National, je croyais qu'il jouait avec les Panthers...

Imaginez vous donc ce qui se passe par la suite... Les méchants "amaricains" de la NHL refusent d'aider le National à se reconstruire parce que c'était un accident de bus et non pas un accident d'avion comme le règlement de la NHL le stipule et donc le National devra se reconstruire lui-même. Il me semble que toues les saisons de Lance et compte, La Reconquête, la Revanche, Contre les Pirates et le Grand Duel, l'histoire est toujours la même, l'équipe en arrache et doit vaincre tous ses problèmes et gagne à la fin... Sauf que pour ce film, l'élément déclencheur est vraiment explosif... La scène de l'autobus est tellement épique, elle vaut le budget du film au complet... Ne serait-ce que pour voir sur grand écran la Coupe Stanley maganée à cause de l'accident...

L'histoire est doublée par la suite de celle d'ouvrières d'une usine de chaussure nommées Qwebz qui va déménager aux Mexique. Genre c'est comme l'histoire des Crocs mais à la Réjean... Les femmes sont frustrées parce que le drame du National enlève leur tragédie personnelle du spotlight médiatique... La cause touche Suzie Lambert qui essaie d'en parler à Marc Gâgnon qui s'est sacre... La scène est vraiment épique... Marc Gagnon ne fait que parler de Jacques Mercier et Suzie essaie de lui dire qu'il n'y a pas que le hockey dans la vie... Épique...

Le courage de ces femmes qui se prennent en main inspireront Guy Lambert, nouveau capitaine, qui dira à ses joueurs de s'inspirer du combat de ces femmes pour se prendre en main et gagner le premier match de l'équipe de la saison... Il faut dire aussi que le "cancer du toton" de Suzie sert énormément d'exemple pour le staff de l'équipe...

C'est donc exactement, à quelques fait prêt, ce à quoi on devait s'attendre, c'est sans surprises, sans éclat. C'est comme une saison en deux heures...

Voici quelques notes :

-La personne avec qui j'étais jouait au hockey dans l'après-midi avec un acteur qui personnifie l'un des joueurs mort dans l'accident... Ça m'a fait rire...

-Le commissaire de la NHL se nomme Boswell... Boswell... Come on, Réjean...

-Dave Morissette...

-Je trouve très étrange le logo "25e anniversaire" sur le chandail du National. Si vous retournez à la série originale, on nous raconte que l'équipe a une plus vieille histoire et même que le nombre de Coupe Stanley gagnées avant ne sont pas constante, on oscille entre 3 et 7 Coupes remporté précédemment... Donc je peux bien comprendre l'idée de souligner le 25e anniversaire de la série, mais si on se fit à la première série justement, on voit que l'équipe a une histoire plus étendue...

-Parlant de chandail, je trouve très étrange que les équipes adverses portent des chandails Koho ou CCM comme il y a une dizaine d'année alors que le National porte un chandail Reebok Edge avec toutes les lignes laides et tout... Le chandail des Penguins par exemples est le très chandail avec le logo des années 90 et les genres de ligne grises qu'ils portaient dans les années où Kovalev évoluait avec cette équipe...

-Depuis quand le bâton sur le logo du National est aussi gros que le N?

-Ça me porte peut-être à croire que les Nordiques porteraient peut-être un chandail laid comme celui du National si ils étaient toujours là et qu'ils avaient suivi les modes de jerseys depuis 15 ans...

-Parlant de Nordiques, vous serez surpris de savoir j'en suis certain qu'il y a plein de gens avec des chandails des Nordiques dans la foule... C'est toutefois plus "legit" en mon sens que ceux qui en portent au Centre Bell...

-Parlant de twits, il y a un mec avec un chandail des Bruins durant un match Canadien/National...

-(spoiler) Ah oui, on voit une paire de seins... C'est quoi Lance et compte sans une paire de seins?

-Malheureusement, la proffesseure d'université gambleuse/cochonne/contrôllante n'est pas de retour... Elle doit encore se prendre pour un bébé...

-Ladouceur me semble le genre de joueur comme Steve Bégin qui ne signe pas à long terme normalement. Je ne sais pas si Réjean l'a gardé avec l'équipe parce qu'il voulait que ce joueur repenti serve la cause de l'équipe ou qu'il n'y a pas de plafond salarial dans le monde de Lance et compte. Mais selon moi, Ladouceur serait à sa 7e équipe en 10 ans dans le monde du hockey contemporain... Pourtant, il est toujours avec l'équipe après toutes ces saisons...

-Si seulement c'était vrai qu'on boit de la Belle Gueule dans les arénas...

-Ah et ça sert à rien, j'ai toujours les répliques de Snappe pis Bourdonne dans la tête quand je regarde Lance et compte... RBO ont probablement compris Réjean plus rapidement que tout le monde...

-Il n'y a pas la célèbre chanson "Devenir un héros" avec les paroles et tout à la fin du film, juste une version poche instrumentale...

-Parlant de version poche, il y a une très mauvaise version de "Show Must Go On" de Queen faite avec peu d'émotion et de punch, genre à la Sylvain Cossette...

-(spoiler) C'est tu moi ou bien on a affaire à une équipe qui se fait charcuter son line-up et qui gagne pas avant le temps des fêtes et personne n'a pensé à faire appel à des psychologues pour aider les joueurs??? Sacrement, Ginette...

-(spoiler) Le retour de Francis avec le National à la fin me semble pas mal irréaliste... Il n'aurait probablement pas pu prendre part au match parce qu'une transaction doit être accepté par la NHL... Vous verrez...

-St-Réjean a beau avoir pensé créer un film qui va pouvoir s'exporter, la complexité des personnage va probablement mélanger la plupart des gens qui ne suivent pas l'émission. La plupart des personnages sont campés depuis belle lurette et la référence à leur passé sans trop d'explications rend l'écoute insupportable pour un néophyte... Par exemple, je ne sais pas qui est Cathou ou Michelle ou la moitié de l'équipe... Comme il y a beaucoup de personnages et aucune introduction, je doute fort que ce film devienne un film culte au Liban ou au Maroc comme le veut Réjean... À moins d'avoir déjà écouté l'émission, vous ne comprendrez absolument rien... Vous allez même trouver que c'est un peu incestueux dans l'univers du National... Tout le monde est le beau-frêre d'un ou le neveu de l'autre... C'est pas évident de rattraper 25 ans de Réjean...

Bref, si vous suivez Lance et Compte, vous aimerez, sinon, c'est sans aucun intérêt...

5 commentaires:

Mathieu a dit…

Entendu dans la pub à la radio:

Marc Gâgnon: "J'ai perdu 7 joueurs, Suzie. Pas blessés. Morts!"

Je suis parti à rire. Ce n'était sans doute pas l'effet recherché!

keithacton a dit…

Je n'ai pas suivi les "nouvelles" séries. J'ai encore moins vu le film. Mais personnellement, je suis resté accroché à cette parole lumineuse de Jacques Mercier envers l'amant de son fils Jimmy lorsqu'il apprend que celui-ci est homosexuel: "Ost** de gage à mar**!!" avant de lui péter la "yeule" (téléfilm après la 3e série). C'est du grand art. Au moins, dans Slap Shot, c'était voulu de nous faire rire.

Et comme c'est du Réjean, il faut qu'il y ait des gros méchants anglais (ça semble des "amaricains" ici, à ce que je comprends), car comme tout le monde le sait, tout ce qui ne va pas, c'est toujours la faute des gros méchants anglais qui nous "ayissent". Il suffit de lire ses chroniques pour le savoir.

JT UTAH a dit…

Excellente critique, en plein dans le mille!

Joce a dit…

Oh que j'ai été déçu....des scènes de hockey absurdes (transaction impossible). L'histoire insipide, mal jouées (Marc Gagnon et Suzie Lambert, Jacques Mercier sont toujours bon par contre).Le duo Pierre Lambert et Guy Lambert....pathétique! sur glace et hors glace.
Non vraiment, Réjean, tu as atteint le fond du baril.
Je regrette mais je suis sorti avec l'impression désagréable de m'être fait fou....

Martin ITFOR a dit…

Je tecomprends,j'ai pas payé et j'ai eu l'impression de m'être fait fourrer...