Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 8 novembre 2010

Les Nuggets de Dawson City

Voici une des histoires les plus spectaculaire du hockey des premières années...

Nous sommes en plein milieu de la ruée vers l'or dans le territoire du Yukon, à Dawson City un des gros boom town du Grand Nord. L'histoire se déroule en 1904, soit 7 ans après la fondation de la ville... À l'origine, la ville était un petit campement amérindien qui devint un des hauts lieu de la ruée vers l'or passant d'une centaine de personnes à 40000 en quelques mois en 1898 et comportaient environ 5000 personnes en 1904, pour la plupart des gens travaillant dans les mines...

Comme l'or rapportait beaucoup de revenu pour ceux qui en avait tirés profit, ceux qui s'étaient enrichit à Dawson City et qui y demeurait ont doté la ville d'infrastructures moderne pour les gens qui travaillaient pour lui. Un d'eux, Joseph W. Boyle, fit construire un aréna intérieur. Pour vous situer afin de montrer l'importance du geste, il n'y avait à cet époque que 2 ou 3 arénas intérieures à Montréal. (Je dis 2 ou 3 mais, je suis plus certain que c'est 2, l'aréna de McGill et le Westmount Arena) Après la construction de son aréna à Dawson City, Boyle fonda une équipe formée de mineurs, chose assez courante à l'époque.

L'une de ces équipes était formée des meilleurs joueurs de la ville, dont un ancien joueurs des Silver Seven d'Ottawa, les futurs Senators, Weldy Young. Young joua à Ottawa durant les premières années de l'équipe, à la fin des années 1880 et au début des années 1890. Les "Nuggets" s'étant développés en tant que maîtres incontestés de Dawson City, Boyle pensa que son équipe d'élite pouvait compétitionner avec les équipes de l'Est et même remporter la Coupe Stanley.

On se rappellera que la Coupe Stanley à l'époque se remportait par challenge. L'équipe championne recevait un défi d'une autre équipe normalement championne de sa ligue et décidait du championnat par des séries de deux matchs souvent remporté au total des buts... Nommant son équipe champion de la ligue de Dawson, Boyle lança un défi aux Silver Seven qui l'acceptèrent à l'été 1904...

C'est là que l'histoire commence...

Les Nuggets de Dawson City quittèrent cette ville le 18 décembre 1904 en traineau à chien en direction de Whitehorse, de cette ville, ils prirent le train pour Skagway en Alaska pour prendre un bateau pour Vancouver d'où ils reprirent le train pour finalement arriver à Ottawa le 11 janvier. Lors de leur arrivée à Ottawa, l'accueil des gens de hockey de la capitale fédérale fut très chaleureuse, les joueurs de l'autre équipe allant chercher les mineurs-hockeyeurs à la station et un grand banquet fut tenu en l'honneur de ces visiteurs du Nord. Toutefois, malgré le long voyage et l'exténuation de ce dernier, les Silver Seven refusèrent de déplacer la date du premier match...

Le premier match eut donc lieu le 13 janvier 1905 au Dey's Arena d'Ottawa. C'est au coin Waller et Laurier qui s'appelait alors Theodore, sur le bord du Canal Rideau. À l'époque, au cas où vous ne le saviez pas, les matchs avaient deux périodes de 30 minutes et les équipes étaient formées de 7 joueurs, la position de plus étant le rover (maraudeur?), position de transition entre les défenseurs et les avants... Après la première période, le score était de 3 à 1, tout semblait bien pour cette équipe qui avait traversé le Canada du nord au sud et de l'est en ouest. C'est à la seconde période que Norman Watt de Dawson et Art Moore d'Ottawa en vinrent aux coups d'une manière sauvage, à coup de bâton à la tête et s'en suivit d'une guerre sauvage sur la glace... Ce match très violent se termina par la marque de 9 à 2 pour les champions...

Le deuxième match se déroula le 16 janvier 1905 et débuta avec un incident diplomatique. Le même Norman Watt commenta le match en disant que la grande vedette d'Ottawa Frank McGee n'était pas aussi bon qu'on le disait... McGee se montra alors à la hauteur de son talent en étant impitoyable contre les Nuggets. Il marqua 4 buts lors de la première demie et 10 lors de la seconde pour un total de 14 buts dans cette victoire écrasante de 23-2...

Après le match, un autre banquet se tint en l'honneur des visiteurs au Ottawa Amateur Athletic Association clubhouse. Lors du banquet un des joueurs des Silver Seven alla sur le bord du Canal Rideau et tenta de botter la Coupe Stanley de l'autre côté du canal sans succès. On retrouva la Coupe le lendemain dans le fond de la rivière gelée...

Les Nuggets passèrent quelques temps supplémentaires à faire des matchs d'exhibition dans l'Est Canadien et aux États-Unis avant de retourner au Yukon...

Ce long voyage légendaire s'est avéré être le dernier challenge d'une équipe amateur accepté pour une série de la Coupe Stanley...

Un fait demeure... Comme les équipes devaient se déplacer dans la ville du gagnant pour la challenger, si l'équipe de Dawson City avait été véritablement de compétition et avait gagné la série, la Coupe aurait peut-être demeuré longtemps dans cette ville du Yukon, considérant le distance à voyager pour aller chercher la Coupe Stanley...

En 1997, afin d'amasser des fonds pour différentes causes, une équipe de joueurs de Dawson a refait presque le même chemin pour aller affronter des anciens joueurs de Senators. Le résultat : 18-0 pour les anciens Senators... Je dis presque le voyage parce qu'il n'y a plus de train entre Whitehorse et Skagway...

Frank McGee est décédé en 1916 sur les champs de bataille de France lors de la première guerre mondiale. Il prit sa retraite une dizaine d'années plus tôt avec un total de 135 buts en 45 matchs. Il avait à l'époque un poste de fonctionnaire qui l'empêchait de voyager, c'est pourquoi il prit sa retraite à l'âge de 23 ans. Inutile de dire que son record de 14 buts en un match lors de cette finale de la Coupe Stanley contre Dawson City tient toujours, bien que non-homologué par la NHL... Il fut, en 1945, un des 12 premiers joueurs à être intronisé au Temple de la renommée du hockey...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Le Jubilée arenas etait-t-il construit a cette époque ? avant 1910?

Martin ITFOR a dit…

1908