vendredi 27 mai 2011

Wilf Cude


Wilf Cude est de loin un des gardiens qui a eu l'une des carrières les plus étranges de la NHL. Si étrange qu'il mériterait selon moi d'être intronisé au Temple de la Renommée pour son unicité...

Wilfred Reginald Cude est né au Pays de Galles en 1910. En fait, il est né un 4 juillet comme le film. Bien qu'il soit né en Grande-Bretagne, sa famille immigra au Manitoba alors qu'il était très jeune. C'est là qu'il apprit à jouer au hockey et se fit connaître au sein d'équipes locales de Winnipeg. Ses prouesses furent connues très rapidement en dehors de la grande ville du Manitoba ce qui fit en sorte qu'il fut invité à se joindre aux Millionnaires de Melville de la Ligue sénior de Saskatechewan en 1929-30 où il termina la saison avec une surprenante moyenne de 1,89. Ses performances avec les Millionnaires firent en sorte qu'il fut remarqué par la NHL.

Ce sont les Pirates de Pittsburgh (oui, de la NHL!) qui mirent sous contrat ce jeune gardien prometteur le 18 février 1930. Malheureusement pour lui, il ne portera jamais les couleurs des plus qu'ordinaires Pirates de Pittsburgh. Les dirigeants des Pirates prirent alors la décison en octobre 1930 de déménager l'équipe à Philadelphie et de la renommer Quakers. La NHL avait d'ailleurs l'intention de prendre de l'expension à Cleveland et Philadelphie pour la fin des années 20, mais la crise économique vint faire changer les plans de la ligue. Mais ce n'était pas nécessairement de bon coeur pour la ville de Philadelphie que les Pirates déménagèrent dans cette ville. L'intention des propriétaires de l'équipe, avec l'ancien boxeur Benny Leonard à l'avant plan, était de construire un nouvel aréna à Pittsburgh durant la saison et de se refaire une santé financière dans cette ville pour ensuite déménager à nouveau l'équipe dans la ville de l'acier à la saison suivante. L'ancien aréna de Pittsburgh, le Duquesne Gardens, ne pouvait plus accueillir une équipe du calibre de la NHL, ayant été construit en 1895 dans une ancienne grange. Dans sa nouvelle ville, l'équipe allait désormais évoluer dans un aréna moderne, le Philadelphia Arena, construit quelques années auparavant. Afin de capitaliser sur la renommée de son principal propriétaire, l'équipe allait d'ailleurs être annoncée comme étant Benny Leonard's Philadelphia Quakers.

C'est dans dans ces étranges circonstances que Wilf Cude arriva dans la NHL. La saison des Quackers fut plus que catastrophique. Avec la saison inaugurale des Black Hawks et celle des Capitals de Washington, elle est considérée comme l'une des pire formation ayant évolué dans la NHL. Les Quakers terminèrent cette saison catastrophique avec une fiche de 4–36–4. Ils égalèrent par le fait même le record du moins de victoires que les Bulldogs de Québec de 1919-20 détenaient et seul les Capitals de 1974-75 eurent un pourcentage de victoire inférieur au .136 des Quakers avec un .131. Ils ne marquèrent que 76 buts et en accordèrent 184, ce qui fait une moyenne de 4,18 buts accordés par match.

Wilf Cude pour sa part joua 30 match, terminant avec une fiche de 4,22 et avec une fiche de 2-25-3. Il y a mieux pour une saison recrue...

match. À la fin de la saison 1930-31, deux équipes de la NHL allaient suspendre le temps d'une saison leurs opérations en raison de problèmes financiers, les Quakers et les Senators d'Ottawa. Les Senators revinrent en 1932-33 alors que les Quakers ne revinrent jamais. On remit le retour de la franchise de saison en saison jusqu'à la suspension définitive de la franchise en 1936. Il fallut attendre jusqu'en 1967 avant que Philadelphie n'accueille à nouveau le hockey de la NHL avec l'arrivée de notre équipe jaune orange préférée, les Flyers.

Alors que la seule saison des Quackers fut terminée et que la franchise fut mise sur la glace Cude demeura la propriété de l'équipe. Lors de la saison 1931-32 alors que les Quakers étaient supposés revenir à la saison suivante, Cude servit à titre de remplaçant pour l'ensemble de la ligue nationale. Rappelons qu'à l'époque, les gardiens jouaient l'entièreté des matchs. Il fallu attendre ue trentaine d'année avant que les Red Wings introduisent le concept de second gardien habillé. Alors bien souvent, il fallait être assez ingénieux afin de pallier à l'absence du gardien d'une équipe. Ainsi, on pouvait aller chercher un gardien dans les rangs mineurs ou encore faire une chose assez inconcevable de nos jours, emprunter le gardien d'une autre équipe...

C'est dans ce type de hockey que le Cude devint le joueur remplaçant officiel de la NHL alors qu'il n'avait plus d'équipe, étant toujours la propriété d'une équipe . Il joua de cette manière quelques matchs avec les Bruins et les Black Hawks durant la saison 1931-32. Il demeura le gardien suppléant une autre saison en 1932-33 alors que les Quackers ne firent pas leur retour espéré lors de cette saison. La franchise suspendue l'échangea aux Canadiens pour de l'argent en 1933. Alors que le CH avait toujours dans leur alignement le légendaire George Hainsworth qu'ils échangèrent quelques semaines plus tard, Cude fut prêté pour de l'argent aux Red Wing pour la saison 1933-34 qu'il mena à la finale de la Coupe Stanley où ils s'inclinèrent face aux Black Hawks. Cude termina d'ailleurs la saison avec la meilleure moyenne de but alloués de la NHL. Il ne remporta toutefois pas le trophée Vézina lors de cette saison, la règle donnant ce trophée au gardien avec la meilleure moyenne étant instaurée en 1945.




Impressionnés par ses prouesses avec les Wings les Canadiens échangèrent le légendaire Lorne Chabot afin de faire de la place devant le filet. Wilf Cude allait devenir le gardien numéro un avec le Canadiens lors de cette saison 1934-35 avec qui il joua jusqu'à la fin de sa carrière en 1940-41. Malgré que cette période est considérée souvent comme la pire de l'histoire du Canadien, Cude donna le meilleur de lui-même devant la cage de cette faible équipe. En 1935-36, saison reconnue comme la pire de tous les temps du Canadien de Montréal, l'équipe terminant avec une fiche de 11-26-11, Cude enregistra les 11 victoires de l'équipe dont 6 étaient des blanchissages...

En évoluant avec de très médiocres équipes, Wilf Cude se retira avec 100 victoires en 282 matchs dont 73 avec le Canadien. En tout, il termina sa carrière avec une moyenne de 2,72.

Il représenta l'équipe deux fois lors des matchs des étoiles de 1937 et 1939 afin de ramasser des fonds respectivement afin d'aider les familles d'Howie Morenz et Babe Siebert.

Il fit également parti des deuxième équipes d'étoiles d'après-saison en 1936 et en 1937.

Wilf Cude est également considéré comme le gardien le moins pesant de l'histoire, n'ayant apparemment jamais excédé les 130 livres...

Après sa carrière, il emménagea à Rouyn-Noranda où il devint représentant privé de la British-American Oil Company.

Il mourut à l'âge de 57 ans d'une longue maladie le 5 mai 1968...


1 commentaire:

G.U.I.N.D.O.N. a dit…

Jaune organe.
LOL.