Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

jeudi 4 août 2011

Les Jets de Sherbrooke




JetsSherbrooke

 
Les Jets de Winnipeg feront un retour cet automne, mais il serait plus que surprenant de revoir un jour leurs petits frères, les Jets de Sherbrooke. Tel que mentionné dans le texte du 3 août, c’est plutôt le hockey junior qui fera un retour en Estrie, en 2012-13.

La scène du hockey à Sherbrooke au cours des années 1970 a été dominée par les Castors de la LHJMQ. L’équipe a connu de très bons résultats, gagnant la Coupe du Président en 1975 et 1977 et produisant au fil des années des joueurs comme Réjean Lemelin, Sean McKenna, Richard Sévigny et Rick Vaive.

En 1981-82, l’équipe, qui comprend des joueurs comme John Chabot, Gérard Gallant et Michel Petit, se rend jusqu’à la finale de la Coupe Memorial, qu’elle perdra face aux Rangers de Kitchener.

L’année suivante, elle déménage à St-Jean-sur-Richelieu, laissant la place au club école des Jets de Winnipeg. Ces derniers y installent ainsi leur filiale de la Ligue Américaine, eux qui faisaient affaire auparavant avec les Oilers de Tulsa de la CHL.

RBowness198182 001

C’est Rick Bowness (aujourd’hui entraîneur-adjoint avec les Canucks de Vancouver) qui agit comme joueur entraîneur. Les Sherbrookois voient défiler des joueurs comme Dan Geoffrion (le petit fils de Howie Morentz, le fils de Bernard et le père de Blake), l’ancien des Black Hawks Alain Daigle, Ron Wilson (qui jouera à Montréal en 1993-94 après être passé par Winnipeg et St.Louis) et Brian Hayward. Les résultats sont toutefois médiocres. L’équipe termine dernière de la ligue (22-54-4, 48 points), 20 points derrière l’avant-dernière.

CLarose197778 001

DGeoffrion198182 001

L’année suivante, on y amène Ron Racette, jusque-là entraîneur des Cataractes de Shawinigan, pour diriger l’équipe. Claude Larose (pas l’ancien des Canadiens, mais l’ancien de l’AMH) y connaît une excellente saison de 53-67-120, pour remporter le championnat des compteurs de la ligue. On y remarque aussi la présence de Kirk McCaskill. Ce natif de Kapuskasing, Ontario, repêché par les Jets en 1981 en quatrième ronde, y jouera sa seule année professionnelle. Il décidera par la suite de se consacrer au baseball. Il atteindra les majeures et y jouera de 1985 à 1996 pour les Angels et les White Sox, accumulant 106 victoires comme lanceur.


KMcCaskill1987 001

Les résultats ne seront toutefois guère mieux : 22-53-5, 49 points, toujours en dernière place, cette fois 17 points derrière les avant-derniers.

À partir de 1984-85, les Jets partageront l’équipe avec les Canadiens et sera renommée les Canadiens de Sherbrooke. Pierre Creamer saura mener ses troupes (qui comprennent dorénavant des joueurs comme Brian Skrudland et Serge Boisvert) à la Coupe Calder cette année-là, malgré une fiche ordinaire de 37-38-5, 79 points.
Il faut dire que pour les séries, l’équipe recevra des renforts, incluant Stéphane Richer et un certain Patrick Roy.

(D'ailleurs, la bannière de cette conquête est toujours dans le Palais des Sports de Sherbrooke.)

Le partage de l’équipe durera jusqu’en 1987, alors que les Jets s’associeront plutôt aux Hawks de Moncton. Les Canadiens y resteront jusqu’en 1990, date à laquelle l’équipe deviendra les Canadiens de Fredericton.

Aucun commentaire: