dimanche 27 novembre 2011

L’incident Marc Tardif – Rick Jodzio



MTardif7576 001
MTardif7576endos 001

(Texte et images de Benoît AKA KeithActon.)

Les années 1970 ont donné lieu par moment à du jeu particulièrement violent, et ceci n’était une exclusivité des Flyers de Philadelphie. Un de ces tristes épisodes a eu lieu à Québec, le 11 avril 1976.

Dans le cadre des séries éliminatoires de l’AMH, les Nordiques affrontaient les Cowboys de Calgary. Marc Tardif était la grande vedette de l’équipe, ayant gagné cette année-là le championnat des compteurs de la ligue (71-77-148) et le titre de joueur le plus utile à son équipe.

Au cours d’une bagarre générale, Rick Jodzio, un ailier gauche ayant accumulé 17 points cette année-là (l’endos de sa carte de 1975-76 est assez éloquente quant à son rôle), quitta le banc et se précipita sur Tardif pour lui appliquer un double-échec au visage. Il continua ensuite de le rouer de coups, utilisant entre autre son bâton, et ce même si Tardif gisait inconscient sur la glace.



Tardif fut sévèrement blessé à la tête, à la bouche et il y eut des craintes qu’il souffre de séquelles permanentes. Après une longue convalescence, Tardif parvint à revenir au jeu, mais pour une des premières fois, l’affaire se transporta devant les tribunaux. Il lança une poursuite au montant de 150 000$, soit 20 000$ pour perte de revenus (Tardif n’ayant pas pu participer à la Coupe Canada 76) et 130 000$ pour dommages. Jodzio a aussi été accusé de voies de faits graves. En bout de ligne, il a été condamné à payer une amende de 3 000$.

Tardif a par la suite eu d’autres très bonnes saisons. Il a gagné un autre championnat des compteurs de l’AMH, a fait partie de l’équipe gagnante de la Coupe Avco en 1977 et a pris part au passage des Nordiques dans la LNH. Toutefois, de son propre aveu, l’incident a affecté son attitude et sa passion par rapport au jeu.

Cette affaire a toutefois eu un rebondissement inattendu en février 2007. Alors qu’il accompagnait son fils Cole au tournoi peewee de Québec, Jodzio a profité d’une entrevue pour demander pardon à Tardif. Le journaliste Stéphane Turcot lui a alors demandé s’il accepterait de rencontrer Tardif, ce qu’il a accepté.

Tardif a également donné son accord et la rencontre a finalement eu lieu à son commerce, Toyota Charlesbourg. Les deux ex-joueurs étaient accompagnés de leur fils respectif pendant la rencontre, où la tension et l’émotion étaient beaucoup plus présentes que la camaraderie. Jodzio s’est excusé en personne et le tout s’est tout de même terminé par une accolade.

Sources : «Ça a diminué ma passion pour le hockey – Marc Tardif » de Sébastien Goulet, 10 novembre 2009 (985sports.ca), « Émouvantes retrouvailles entre Marc Tardif et Rick Jodzio » d’Albert Ladouceur, 14 février 2007 (canoe.com), legendsofhockey.net, wikipedia.org


RJodzio7576 001

RJodzio7576endos 001

2 commentaires:

un fan de Marc Sim Ono a dit…

salut Martin

j'étais présent à ce match, 2 ème rangée à l'arrière du banc des Cowboys. J'avais 17 ans et je me rappelle encore de cette sauvagerie. Un triste moment pour les partisans des Nordiques et pour Marc Tardif. ce dernier ne fut jamais le même.

merci pour ton billet, un jour les Nordiques vont clanché les Canadiens...

Martin ITFOR a dit…

Merci de ton commentaire!

Un jour peut-êtr,em ais un autre jour le Canadien va clancher les Nordiques aussi... Les deux choses vont arriver...