lundi 2 janvier 2012

Bonne fête, Robbie Ftorek



C'est aujourd'hui le 60e anniversaire du seul et unique Robbie Ftorek!

Le première chose qui me vient à l'esprit en entendant le nom Robbie Ftorek, c'est cette carte de la série 1982-83. J'adore cette carte de Robbie Ftorek parce qu'on dirait qu'il est pris entre les deux gros protecteur de caoutchouc de son casque. À noter qu'il s'agissait de sa première saison avec les Rangers de New York. Il fut envoyé à New York de la part des Nordiques de Québec en décembre 1981. À son arrivée dans la Grosse Pomme, Ftorek fit une superbe impression en récoltant 32 points en 30 matchs. La saison suivante, il en récolta un de moins en 61 matchs...

Mais ce qui me marquait à l'époque, c'était son nom... Avez que quand on grandit dans une petite ville du Saguenay, on ne croise pas souvent de gens qui s'appellent Robbie Ftorek... On ne croise d'ailleurs pas souvent de Miko Makela ou de Jari Kurri...

C'est donc non pas parce qu'il fut l'un des meilleur joueur de l'histoire de la WHA, un des premiers joueurs américains à connaître une carrière significative ou en tant que premier capitaine des Nordiques dans la NHL que je me souviens de ce joueur... On n'est pas tous parfaits...

Comme je l'ai mentionné plus haut, Robbie Ftorek est un américain. Il est né le 2 janvier 1952 à Needham au Massachusetts. Tout comme le spectaculaire Jeff Skinner de nos jours, c'est au patinage artistique, sport mieux connu sous le nom de patinage de fantaisie, qu'il s'adonna originellement. Ce fait fit de Ftorek un patineur agile.

Ftorek se fit connaître pour la première fois lors de la saison 1971-72 alors qu'il s'aligna avec l'équipe nationale des États-Unis qui culmina en représentant son pays aux jeux de Sapporo en 1972. Contre toute attentes, les États-Unis s'inclinèrent face aux puissants soviétiques. C'était à une époque où le Canada boycottait les compétitions internationales en raison du refus de l'IIHF d'accepter les joueurs professionnels alors qu'on acceptait des équipes comme l'URSS dont les joueurs étaient considérés comme amateurs alors qu'ils étaient en soit des professionnels car la plupart jouaient au hockey à titre de soldats.

Mais suite à cette médaille d'argent des USA en 1972, Ftorek fut remarqué par la NHL à une époque où les américains n'étaient pas légions dans ses rangs. Il signa à titre d'agent libre avec les Red Wings alors qu'en simultané il fut sélectionné par les Whalers de la Nouvelle-Angleterre lors du repêchage de création de la WHA. Il prit alors la décision de s'aligner avec les Red Wings qui le cédèrent dans les mineurs, jugeant le jeune américain trop petit pour la NHL avec 5 pieds 10 et ses 155 livres...

Après quelques années à montrer de belles choses dans les mineures sans percer l'alignement des Red Wings, Ftorek prit la décision de tenter sa chance dans la WHA lorsque les Whalers cédèrent ses droits aux nouveau Roadrunners de Phoenix. Dès son arrivée avec l'équipe, Ftorek devint le coeur et l'âme de cette dernière. En trois saisons avec l'équipe, il récolta pas moins que 298 points en 213 matchs et fut même nommé meilleur joueur de la ligue en 1977, devenant ainsi le premier américain à se mériter un tel titre au hockey majeur. Malheureusement pour Robbie Ftorek, il fut en quelque sorte la seule flamme de l'équipe qui disparut suite à cette même année 1976-77.


Suite à la dissolution des Roadrunners en 1977, Ftorek prit le chemin de Cincinnati pour se joindre aux Stingers avec qui il continua sa prospère carrière dans la WHA pour les deux dernières saison de ce circuit. En 1979, il devint un membre d'une des quatre équipes ayant survécu à la fusion entre la WHA et la NHL, les Nordiques de Québec, l'équipe en faisant son premier capitaine dans la NHL. L'histoire ne dit pas s'il parlait français... Ftorek fut l'un des premiers bons joueurs des Nordiques dans la NHL mais comme il fut mentionné plus haut, il fut échangé aux Rangers en décembre 1981 lorsque l'équipe devint celle des Goulet, Hunter et Stastny. C'est avec les Rangers en voyant sa charge de travail diminuer que Ftorek termina sa carrière dans la NHL, en se promenant entre les mineurs et la NHL. Il fut d'ailleurs un des membres des fameux Oilers de Tulsa qui remportèrent le championnat de la CHL après que les propriétaires aient fermé les livres et que les joueurs aient refusé d'abdiquer, jouant leurs matchs sur la route...


En 1985-86, alors qu'il était entraîneur des Nighthawks de New Haven, club-école des Rangers de la AHL, Ftorek joua son dernier match en tant que joueur alors qu'il débuta sa carrière d'entraîneur. Il fit sa première apparition dans la NHL avec les Kings de Los Angeles en 1987 avec qui il demeura durant deux saisons. Alors qu'il fut entraîneur des River Rats d'Albany en 1995, il mena l'équipe à la Coupe Calder, réalisant le doublé Coupe Calder/Coupe Stanley avec le club parent des River Rats, les Devils du New Jersey. C'est avec ces mêmes Devils du New Jersey qu'il devint assistant-entraîneur (pour la seconde fois alors qu'il le fut au début des années 90) avant de devenir l'entraîneur-chef en 1998. Alors que l'équipe connaissait de bons moments, il fut remercier en 2000 alors qu'il ne restait que 9 matchs à la saison. Remplacé par Larry Robinson, l'équipe remporta la Coupe Stanley...

Le nom de Ftorek se retrouve sur la Coupe Stanley des Devils en 1995 à titre d'entraîneur du club-école et en 2000 à titre de dépisteur et d'entraîneur.

Après une court passage avec un certains succès avec les Bruins, il fut remercié en 2003 et ne revint jamais dans la NHL. Il a l'étrange distinction d'être le seul entraîneur à avoir été remercié deux fois avec une fiche gagnante, soit une fiche de 41–20–8–5 avec les Devils et de 33–28–8–4 avec les Bruins. Après son congédiement avec les Bruins, il prit la route d'Albany, retournant avec les River Rats jusqu'au départ de l'équipe pour Lowell alors qu'il ne prit pas part au déménagement. Depuis 2007, il est l'entraîneur des Otters d'Erie de l'OHL...




1 commentaire:

Luric a dit…

Avec ceux de Butch Goring et de Craig Ramsey, le casque de Robbie fut l'un des plus originaux ayant été portés dans la LNH!