Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 24 juin 2013

Daoust



C’est en 1891 que Joseph Daoust, qui détenait une formation en droit, se lance en affaires dans le domaine de la chaussure.  L’entreprise ouvre une manufacture en 1899 à Acton Vale, avant de déménager à Montréal.
 
L’entreprise acquiert une renommée importante, autant que la notoriété de son fondateur.  Celui-ci a entre autres été président de la Chambre de commerce de Montréal et de l’Association canadienne des fabricants de chaussures.  Il a aussi représenté le Canada à la Conférence économique internationale de Genève en 1927 et été nommé consul honoraire d’Haïti.

 
 
Joseph Daoust décède en 1932, mais la maison Daoust Lalonde continue.  Toujours en gardant un focus sur la chaussure, elle développe divers produits pour le sport (baseball, football, golf, quilles, ski et bien sûr, ses fameux patins).
 
Ses 301 font sa renommée et à la fin des années 1970 et au début des années 1980, elle compte parmi ses clients un joueur qui fait tourner les têtes dans le monde du hockey, Wayne Gretzky.  Durant cette période, les patins de la merveille venaient donc de Hochelaga.  L’entreprise profite d’ailleurs de l’occasion pour commercialiser des souliers de course qui portent aussi le nom « 301 ».
 
Elle eut ensuite pendant un moment Denis Savard comme porte-parole et utilisa un slogan qui mentionnait que Daoust était « notre seule vraie marque au Québec ».
 
 
 
 
 
En 1992, alors qu’elle appartenait à A. Lambert International (la compagnie qui fabriquait à ce moment les bottes Acton), elle est vendue à Canstar pour la somme de 30M$.  Cette dernière, qui possédait la marque Bauer, continuait sa consolidation de l’industrie, après avoir acheté Cooper en 1990.
 
En 1994, Nike paya 395M$ pour Canstar.  Le géant américain décida alors de concentrer son portefeuille de marque sur la sienne et Bauer.  Le nom Daoust est alors disparu des magasins d’articles de sport.  Quant à l’usine, elle est maintenant occupée par une compagnie de transformation de métal.   Il reste toutefois de l’entreprise une rue dans l’est de Montréal, nommé Joseph-Daoust en l’honneur de son fondateur.
 
L’entente n’a toutefois pas été aussi fructueuse que prévu pour Nike.  Elle revendit donc en 2008 les opérations hockey à un groupe mené par Graeme Roustan (celui qui veut amener une équipe de la LNH à Markham) pour 200M$.  L’entreprise a depuis repris le nom de Bauer.
 
Sources : “Canstar Sports Inc. History” (fundinguniverse.com), “Daoust (Joseph)” (memoireduquebec.com), “L’encyclopédie de l’histoire du Québec : Joseph Daoust” (faculty.marianopolis.edu), "Rue Joseph-Daoust" (toponymie.gouv.qc.ca), wikipedia.org.
 

Aucun commentaire: