Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mercredi 7 mai 2014

Le hockey dans les films











J'ai pris un break sur ma série sur les capitaines pour vous parler d'un autre sujet : le hockey dans les films. L'autre jour je suis tombé sur cet excellent extrait d'un film indépendant tourné à St.Louis en 1997 qui s'intitule "Cheese and Crackers" et qui met en vedette un jeune acteur alors peu connu nommé Jon Hamm, aujourd'hui vedette de la série Mad Men.



Hamm est originaire de St.Louis et a toujours été un fan de son équipe locale des Blues. Dans cet extrait, lui et un autre homme en tuxedo sont en grande discussion philosophique au sujet de la rivalité Blues-Blackhawks et du rendement de leur équipe favorite respective durant la période des années 90. C'est toujours plaisant d'écouter ce genre de dialogue et c'est assez drôle de voir Jon Hamm basher les Blackhawks et louanger Brett Hull.

Tout ça m'a inspiré à retracer divers moments de cinéma et de télévision où l'on fait référence au hockey, et je ne parle pas ici de films de hockey mais bien de hockey dans les films. J'exclue donc des films où le hockey est le sujet principal comme Slap Shot, Miracle, Youngblood et autres Mighty Ducks pour plutôt parler de films où le hockey est secondaire ou n'est qu'un simple élément de référence et de décor.



Une des scènes cultes pour les amateurs de hockey est cette scène du film "Swingers" où un jeune Vince Vaughn joue à NHL 93 avec ses potes. Cette scène hilarante est toutefois un sujet de controverse parmi les adeptes des jeux NHL car il n'est pas clair quelle version du jeu ils sont en train de jouer. La plupart des gens croient qu'ils jouent à NHL 94 dû au fait qu'ils mentionnent qu'il n'y a pas de bagarres dans le jeu contrairement à la version 93. Cependant lorsqu'on regarde le jeu à l'écran, il s'agit définitivement de NHL 93 ou plutôt NHLPA 93 car on ne retrouve pas de logo d'équipe au centre de la patinoire et on voit les pubs de Pro Set. Il s'agit donc simplement d'une erreur de la part des cinéastes mais cela demeure toutefois une scène mémorable.


Parlant de jeux vidéos, une autre scène qui m'est très chère est cette scène du film "Mallrats" de Kevin Smith. On y retrouve le personnage de Brodie, joué par Jason Lee, qui se fait réveiller brutalement par sa blonde qui l'attend pour déjeuner mais plutôt que de l'amener manger il préfère continuer sa partie de hockey. J'aime bien la référence faite aux Whalers de Hartford, qui selon Brodie, ne peuvent battre Vancouver qu'une ou deux fois dans une vie. Selon ce que j'ai découvert, le jeu en question serait NHL All-Star Hockey sur Sega Saturn mais je n'y ai cependant jamais joué.


En plus de Mallrats, le réalisateur Kevin Smith a comme marque de commerce d'inclure des références au hockey dans la plupart de ses films. C'était le cas lors de son tout premier film, le chef-d'oeuvre "Clerks", où le personnage principal interrompt son shift de travail dans un dépanneur pour jouer une partie de hockey balle sur le toit de son commerce.


Si les scènes précédentes vous sont familières, je parie que vous n'avez jamais entendu parler de la prochaine. Dans "Jack Frost", ce film familial où Michael Keaton est réincarné en bonhomme de neige, on a droit à un excellent cameo de Henry Rollins, ancien chanteur du groupe hardcore Black Flag, qui joue le rôle d'un entraineur de hockey pee-wee trop intense pour la ligue. Ce film était un navet mais cette scène vaut le détour, juste pour ré-entendre Rollins hurler.


Dans "The Friends of Eddie Coyle", un film de gangsters de 1973 dont je n'ai malheureusement jamais entendu parler avant de faire la recherche pour cet article, le dénommé Eddie est emmené à un match des Bruins de Boston et sous l'effet de l'alcool, il nous fait part de son admiration pour Bobby Orr. Si je ne m'abuse, je crois qu'il s'agit d'un vrai match Bruins-Blackhawks et non pas une mise en scène.


Le film "Wayne's World" nous a gracié de plusieurs scènes mémorables avec le hockey en arrière plan. Que ce soit durant leurs parties de hockey balle dans la rue ...


Ou bien au restaurant "Stan Mikita's Donuts", une parodie des restaurants Tim Hortons où le gérant est un peu psychopathe...


Pour terminer, voici un extrait du film "Happy Gilmore" où le personnage principal se fait retrancher de l'équipe et ne prends pas bien la nouvelle. Il deviendra plus tard golfeur professionnel. À noter que Joe Sakic joue en tant qu'extra dans cette scène mais je n'ai pas réussi à trouver de vidéo.

Voilà pour l'instant. J'ai d'autres extraits en tête mais je poursuivrai plus tard dans un article futur.

Aucun commentaire: